Dernière grande répétition pour nos cadets (Marseille, Janvier 2022)

En ce 22 janvier, 5 cadets du Budokan étaient sélectionnés pour participer au Super Excellences Cadets de Marseille. Un événement qui rassemblait clairement les meilleurs Français, une sorte de championnat de France avant l’heure. Avec nos 5 athlètes bien classés sur la ranking national nous avions forcément de grand espoir sur cette compétition. Tout ne s’est pas passé comme nous le voulions 3 athlètes échouent au premier tour, Peter ramène une médaille de Bronze et Émeraude une 7ème place.

Peter est maintenant 2eme de la ranking national et Émeraude 4ème. Ilyès est 8eme, Lina 10eme et Néné 16eme.

Nous retraçons le parcours de nos 5 athlètes à travers notre article :

Nous commençons la journée avec Ilyes Rouibet confronté au dijonnais Antonin Poucet. Ilyès a du mal à s’exprimer comme d’accoutumé, il n’applique pas les consigned et se fait débordé sur un sumi gaeshi enchaîné d’une immobilisation… Un premier tour surprise qui lance mal la journée. Poucet s’incline en quart puis remonte les repêchages pour finir 3eme. Malheureusement son adversaire ayant perdu avant les demi-finales Ilyès ne sera pas repêché.

Lina est confrontée au premier tour à Emy Remini un combat disputé contre la 2eme au tournoi excellence de Limoge. Il y a de bonnes actions de parts et d’autres. Le combat est mené au golden score où sur une montée de main en se jetant Lina prend un morote bien placé. Deuxième grosse désillusion de la journée pour notre centre de formation qui n’est pas sous son meilleur jour. Lina ne sera pas repêchée dans une catégorie très dense et homogène avec énormément de filles d’un niveau équivalent.

Néné s’incline également au premier tour contre la belge. Elle aura trop peu osé pour réellement bousculer la belge… Un combat plus qu’à sa portée mais qui lui échappe sur le gong suite à un contre scoré waza ari…

Décidément une journée bien triste pour le Budokan, c’était sans compter sur Émeraude et Peter.

Émeraude après un premier tour bien contrôlé en gauche gauche et remporté waza ari sur un nidan kosoto se retrouve en quart de finale contre Pain Maeva. Un quart de final difficile à comprendre tant qu’Émeraude a contrôlé le début de combat autoritairement. Maeva est pénalisée deux fois pour fausse attaque. Le combat semble plié. Émeraude main haute lance à un sumi gaeshi en même temps dans une action simultanée Pain lance un tani otoshi les deux combattantes tombent sur le côté les arbitre annonce waza ari pour Pain… Un waza ari qu’elle arrivera à gérer envoyant Émeraude en repêchage… un combat très frustrant tant on voyait Émeraude supérieur et se qualifier pour les demies, finalement un combat qui lui échappe… En repêchage Émeraude gagne la demi-finale ippon sur une belle continuité d’attaque d’un o soto qui se termine en tai otoshi. En finale de repêchage Émeraude se retrouve face à la numero une Française Ilona Depri sortie précocement au premier tour face à l’italienne venue jouer les troubles fêtes et futur vainqueur du tournoi. Une finale de repêchage où Émeraude est dépassée par la vitesse, les déplacements et finalement le ne waza de Depri. Elle se fera immobilisé sur un bon travail sur sancaku. Émeraude termine la compétition à une amère 7ème place tant on sent que la demi final était accessible ouvrant les porte d’une éventuelle médaille… On continue de travailler pour des lendemains plus beaux.

La médaille est venue de l’homme fort de la saison du côté du Budokan : Peter Jean. Impérial il expédie ses deux premiers tours avec de belle réaction avant gauche – arrière droit sur o soto puis une vrai réaction gauche – droite sur harai goshi. Deux ippon de grande classe. Au troisième tour Peter se retrouve sur un gros combat face à Dayan Boulemtafes. Peter rentre dans le style imposé par Boulemtafes et il est rapidement puni sur un bel uchi mata… Peter aura manqué de rigueur et de régularité sur l’application des consignes, il a accepté le jeu de son adversaire au lieu d’imposer le sien. En repêchage Peter gagne ses trois combats pour obtenir une belle médaille de bronze. On connaissait les profils à battre il faut repartir au travail pour être prêt sur le championnat de France début avril.

Podium -60kg tournoi super excellence cadets Marseille 2022

En bilan, la journée ne s’est pas passée comme nous l’espérions mais même dans un jour sans avec une préparation difficile du au nombreux cas COVID et cas contact en ce début janvier, le budokan ramène une médaille de bronze et une 7ème place sur un événement national ce qui reste relativement positif. A nous d’être prêt le jour du championnat de France début avril.

Pour voir les tableaux : Cliquer ici

Nous avons également fait un montage vidéo où vous pouvez retrouver les plus belles actions de la journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :