Chassez le naturel et il revient au galop (INJ, Juin 2021)

En ce dimanche 6 juin et après la victoire de Peter au test match nord, nous avons rendez-vous à l’institut national du judo pour la final des tests matchs nationaux rassemblant les 8 meilleurs du nord et les 8 meilleurs du sud.

Comme depuis le début d’année cette compétition est entièrement réservé aux membres des pôles excluant les judokas n’étant pas en structure…

Il ne restait donc plus que 16 combattants par catégorie pour quelques rares places en sélection nationale pour les European Cup.

Peter et l’ensemble du club place énormément d’espoir sur cette compétition car après survolé le nord on se dit que tout est possible maintenant. Malheureusement nous n’accrocherons pas ce podium tant convoité Peter termine 7ème à sa plus grande déception tant on le sentait capable de faire mieux.

Sa journée de compétition vous est détaillée ci dessous :

Après un long cycle d’arrêt on retrouve enfin, avec une partie des judokas, le chemin de la compétition et quel plaisir ça fait de voir l’institut du judo nous accueillir pour cette final national.

Pesée le samedi soir, nous sommes loger à l’hôtel F1 juste en face de la salle de compétition. Le régime s’est bien passé et Peter semble en forme. Sa réalimentation n’est pas idéale pour un sportif et c’est bien là où les prochains progrès devront se faire. Mis à part ça on sent Peter chaud bouillant tellement que l’alarme incendie de l’hôtel s’allume par deux fois en pleine nuit de quoi perturber notre sommeil mais au réveil tout ça est vite oublié et laisse place à une détermination pour notre objectif de la saison. Peter est un homme des grands rendez vous déjà médaillé d’argent au championnat de France minimes, médaillé de bronze au tournoi de France cadets (dès sa première année) et récemment vainqueur des test matchs nord. De belles performances qui nous donne envie d’y croire encore plus aujourd’hui.

La confiance est là et le tirage au sort nous semble accessible. Au premier tour Peter est opposé au très vif et surprenant Mathias Dos Santos. Malgré ses victoires passées sur Dos Santos, Peter sait qu’il faut se méfier de ce profil très rapide et véloce sur ses mouvements de rotation. Les deux judokas ont un judo très offensif et le spectacle est garanti dès la première séquence avec un sode tsurikomi goshi à pleine balle de Dos Santos finalement bien contrôlé par Peter qui enchaîne sur un bel uchi mata scoré waza ari. Déjà dos au mur Dos Santos redouble d’attaques et se fera sanctionner cette fois ci sur un yoko guruma. Un combat bien maitrisé qui nous amène déjà en quart de finale où il sera opposé à Thomas Vigne vice champion de France espoir et tombeur d’Ibrahim Deghnouch pourtant double champion de France minimes.

Ce combat face au réunionnais s’annonce particulier tant le profil de son adversaire est atypique : très attentiste et surtout fort en contre… Le discours du coach est clair Peter ne doit pas se précipiter dans l’attaque il doit prendre son temps à bien construire son judo quitte à gagner 3 shido sans tourner le dos. Bien sûr ce n’est pas dans l’esprit du fougueux Peter qui mise habituellement tout sur l’attaque et la recherche du ippon. Cette fois ci s’il veut gagner il faudra être patient et travailler en décalage grâce au ashi waza pour peut-être trouver l’ouverture.

« Chasser le naturel il revient au galop »

Pourtant les consignes étaient claires, mais dès la première séquence Peter ressent un morote et balance malheureusement le profil contreur de Vigne anticipe et enchaîne sur un sumi gaeshi scoré waza ari. Déjà dos au mur nous décidons (peut-être à tord) de changer de stratégie au vu du profil talentueux et offensif de Peter qui a eu bien du mal à se canaliser et à la jouer sur son expérience… Sûrement par manque d’expérience sur ce genre de profil. Nous recherchons donc à mettre une énorme pression à Vigne et à le faire exploser. Cette stratégie ne sera pas payante et après une ultime attaque sur uchi mata, notre champion se fait contrer pour la deuxième fois et prend la direction des repêchages où il retrouvera son pote de Pôle Ibrahim Degnouch.

Cette fois ci beaucoup plus calme Peter arrive à canaliser les nombreuses attaques d’Ibrahim avant le trouver la faille sur un morote seoi nage d’école. Propre.

Sur Anatole Guillard en final de repêchage, Peter est tout de suite pris à la gorge par le gaucher qui sur un déplacement en cercle trouve un joli uchi mata… La nonchalance de notre jeune champion a eu raison de lui et l’empêchera d’aller plus loin.

Peter s’incline donc en final de repêchage et termine 7ème de la compétition. Une forte déception qui laisse ses rivaux s’envoler vers les European Cup cadet. Deux défaites tout de même riches en enseignements que nous devrons mettre en place dès maintenant pour un avenir meilleur… Une longue route de l’apprentissage pour des lendemains plus ensoleillés.

Aller on repart au travail !! 💪🏼💪🏼

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :