A l’arrache (Coimbra, Portugal mai 2019)

Une semaine après avoir raté sa sortie en Pologne, Mohamed se voit offrir une seconde chance inattendue à l’European Cup du Portugal à Coimbra. Une compétition dans laquelle il devra se démarquer des autres français venus nombreux. 

Parmi la concurrence national Spiros Eleftheriadis et Amin Haroud tous les deux médaillés au dernier championnat de France cadets. 

Mohamed se classe finalement 5ème après une journée compliquée au niveau des ressentis. Il a pu énormément progresser au niveau de l’expérience et de la maturité au fur et à mesure de la compétition. Il aura manqué d’engagement sur ses attaques fortes pour espérer mieux.

La journée de compétition vous est racontée ci-dessous : 

tirage au sort des -66kg

Au premier tour Mohamed est opposé au portugais Rodrigo Almeida qui ne se présentera finalement jamais. Mohamed remporte la victoire sans combattre. 

Dommage car ce premier tour aurait pu le mettre en confiance avant d’affronter l’une des têtes de série (numéro 8 du tournoi), 70ème mondial et 5ème à l’European Cup de Follonica, l’italien : Alessandro Panata. 

Lors du combat face à l’italien Mohamed semble largement au-dessus mais semble très fébrile nerveusement, il panique et se précipite il ne semble pas à son niveau habituel. Il a du mal à terminer le match. Il gagne tout de même d’un waza-ari avec une gestion de la fin du match plus qu’hasardeuse… un match qui aurait dû être rendu facile, qui est finalement devenu très stressant jusqu’au bout. Le principal est là, et Mohamed sort l’italien tête de série numéro 8 du tournoi et est qualifié pour le tour suivant. 

Au 3ème tour, M. Djezar est opposé à l’australien Webster Mickael (177eme mondial). Combat dans lequel il semble beaucoup calme et serein. Posé et appliqué il remporte le combat relativement rapidement sur un Sankaku d’école. 

En quart de final Mohamed est opposé au russe Saikan Shabikhanov numéro 6 mondial et récemment 2ème à Berlin et 3ème à Tula. 

À nouveau un peu paniqué peut-être la peur d’affronter un adversaire de ce niveau-là ? Mohamed est très rapidement mené deux shidos pour des fausses attaques, dos au mur ne trouvant pas de solution, le combat se conclu par un superbe Sode-Tsurikomi-Goshi scoré ippon du puissant russe.

Journée de compétition de Mohamed Djezar

En repêchage il trouve sur son passage, dans un premier temps, le hollandais Deanio Dobbelaer (130ème mondial) où il remporte son combat ippon sur un contre. 

Puis, il est confronté au 36ème mondial l’israélien Ram Rahmani, 5ème à Fuengirola et 7ème à Berlin. Très provocateur en vers Mohamed, l’israélien, qui après avoir tourné au tour, vient le bousculer d’un coup d’épaule violent avant même le début du combat. Notre champion garde son calme face à cette provocation. Remonté et déterminé Mohamed fait un match plein et inflige rapidement 3 shidos à son adversaire qui n’a rien pu faire. 

Mohamed est en place de 3 et combattra pour le block final face au vice-champion de France Spiros Eleftheriadis. Un adversaire bien connu de nos tableaux pour l’avoir rencontré déjà à 5 reprises. Mohamed même alors 4-1 dans leurs confrontations mais, la dernière à tourner en faveur de Spiros. Le match entre les deux hommes promet d’être chaud d’autant plus qu’il pourrait déterminer une place de remplaçant (voir mieux) sur les championnats du monde cadets à venir.

Un match que Mohamed démarre bien tactiquement il est précis et appliqué ce qui lui permet de mener deux shidos à rien. Malheureusement comme depuis le début de la compétition il manque cruellement d’engagements dans l’attaque et manque de sensation … il n’arrive pas à faire la différence au score le combat est donc mené au Golden. Le troisième shido a du mal à tomber, Mohamed rate de grosses opportunités comme sur son O-Soto ou son Sankaku (Photo ci-dessus) et fini par se jeter un peu trop sur une de ses montée de main, une erreur dont profite pleinement Eleftheriadis qui marque ippon sur un magnifique seoi debout … Mohamed tombe alors que le combat semblait à sa portée…

Cette 5ème place lui permet tout de même d’entrer dans le top 100 du classement IJF cadets (-18ans), il est dorénavant 70ème mondial. En entrant dans le top 100 mondial Mohamed continue à gravir les échelons en tant que sportif de haut niveau il a maintenant le statut relève/jeune. 

Apres cette dernière European Cup de la saison, il est temps de faire un petit bilan.

Mohamed aura fait quoi qu’il en soit une très belle saison : podium au TDF, au France, à Brême et 5ème à Coimbra mais, on peut se demander qu’est-ce-qu’il aura manqué pour être numéro 1.

Il est vrai que sa blessure au genou après les championnats de France a dérangé sa fin de saison l’empêchant de faire la Roumanie et perturbant grandement sa préparation pour la Pologne et le Portugal. Une course à l’Europe un peu faussée du coup …

Il aura tout de même de belles victoires sur des top 100 : 

  • Kevin Abeltshauser (GER) 28ème mondial 
  • Ram Rahmani (ISR) 36ème mondial 
  • Van Dun Mo (NED) 39ème mondial 
  • Alessandro Panata (ITA) 70ème mondial

Une expérience internationale qui lui servira à coup sûr par la suite !

Retrouvez l’album photo en cliquant ici
Retrouvez les tableaux en cliquant ici
Retrouver la ranking list cadets (U18) en cliquant ic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :