Meissane et Peter : l’engagement et le talent ! (Villebon, mars 2019)

Samedi 30 mars avait lieux le championnat de France minimes, le plus haut niveau dans cette catégorie d’âge. Le Budokan a deux représentants sur ce championnat, en -42kg Peter Jean qui avait terminé 7eme l’an dernier et en -48kg Meissane Yahyaoui pour qui c’est la première expérience à ce niveau-là. 

Après une belle compétition Peter termine sur la deuxième marche du podium à un cheveu du titre, perdu en final sur décision des juges. En parallèle Meissane termine 7ème avec un bon parcours pour une minime première année. 

IMG_2302

Leur journée de compétition vous est racontée à travers cet article : 

En -42kg il y a 54 combattants contre 51 en -48kg, tous sont venus pour décrocher le titre de champion de France Minimes. La compétition commence en phase de pool, Meissane et Peter sont tous les deux dans le groupe deux. 

C’est Peter qui ouvre le bal contre Debray Romain dès le deuxième combat de la compétition, mais, Peter ne se laisse pas impressionner, il est prêt, et marque ippon sur un sode-tsurikomi-goshi !! 

Meissane semble plus déstabilisée par l’événement, on ne la sent pas tout à fait comme à son habitude et cela se confirme sur son premier match contre Tudiri Lorine où elle lâche une immobilisation obtenu sur la première séquence du combat, ce combat qui fini par lui échapper elle s’incline waza-ari sur un kubi nage… 

Peter qui combattait en même temps s’incline lui aussi dans les dernières secondes d’un combat de haute volée d’un waza-ari sur le champion de France -38kg 2018 : Maktoufi Marwan. 

Coup dur pour le Budokan qui s’incline deux fois quasiment en même temps mais nous ne sommes pas du genre à se laisser abattre et la réaction d’orgueil de nos athlètes remotiver par notre staff ne s’est pas faite attendre !! 

C’est Meissane qui a relancé la machine à victoire avec un ippon expéditif sur kubi-nage contre Voula Shelcy Marie. 

IMG_2305

Tous les deux sortes finalement de leur groupe et sont qualifiés pour le tableau final à éliminations direct. 

Meissane continue la compétition avec un bon état d’esprit et malgré qu’elle soit en retard sur les mains, elle renverse par deux fois la gauchère Lavoix Melissa sur Yoko-Guruma waza-ari-awate-ippon. Elle se qualifie pour les 1/8ème de Finales. Tour où elle est opposée à Vidon Buthion Lola, encore une fois en retard, elle laisse l’initiative à Lola qui la prend de vitesse sur deux seoi à genou… 

C’est donc sur cette défaite que se termine l’aventure de Meissane qui termine à une prometteuse 7ème place. En espérant que l’an prochain, elle fera mieux ! 

Pour Peter, bien déterminé à aller chercher le titre de champion, les victoires s’enchaînent : 

  • en 1/16 de finale contre Abdulvagapov Tamer, Peter remporte son combat grâce à un magnifique o-soto-gaeshi (forme Harai-Goshi),
  • en 1/8 de final face à Olhesashivil Louka, un adversaire très stable, Peter ne trouve pas la faille, et fini par s’imposer à la décision des arbitres,
  • En 1/4 de final il est opposé à Harada Moll Sey un adversaire bien connu de nos tablette, que Peter avait battu deux semaines auparavant au championnat d’IDF. Il gagnera à nouveau son combat grâce à deux waza-ari le premier sur Osoto-Kosoto et le second sur un contre forme Niddan-Ko-Soto

En demi-final il aura fort à faire face au 3ème du tournoi de Harnes 2018 : Khamzatov Daud. Le combat ne nous a pas fait mentir, entre deux judokas d’un très bon niveau. Au final c’est Peter qui l’emporte à la fin du temps par décision des arbitres pour avoir fait la plus forte action. 

C’est l’heure tant attendu des finales du championnat de France Minimes, les-42kg sont la 3ème catégorie à passer, une finale dans laquelle notre Peter sera opposé au niçois, Louassi Amine. Le combat démarre et l’adversaire multiplie les attaques ce qui casse le rythme et la garde de Peter qui n’arrive pas à s’installer. Dépassé par la fréquence d’attaque de l’adversaire, il n’arrive pas à le canaliser, Peter perd cette final par décision sans avoir réellement pu s’exprimer… Frustrant car le titre n’était pas loin … mais nous retiendrons le beau parcours qui l’a mené jusqu’à la finale !! 

En bilan :

– Meissane aura montré de belles qualités dans la combativité, il lui aura manqué un peu de lucidité,  de calme et la précision sur le travail de kumi kata et au ne-waza qui va avec. 

– Peter aura fait lui aussi une très belle compétition qui lui a permis d’obtenir une belle médaille d’argent, il lui reste cependant beaucoup de travail à effectuer principalement sur la constance dans les combats car il fait preuve parfois de nonchalance ce qui a failli lui coûter cher aujourd’hui, ou encore sur les liaisons au sol ou les attaques côté revers qui auraient pu lui être d’une grande aide à plusieurs reprise.

En conclusion une belle journée mais qui ne doit pas les aveugler sur le travail qu’ils leur restent à faire, ce qui prouve l’énorme marge de progression que peuvent avoir nos deux athlètes au gros potentiel. 

Retrouvez les tableaux vidéo en cliquant ici 

Pour voir l’album photos cliquez ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :